Dois-je consulter un médecin préalablement ?

 

 Depuis le décret d'application publiés en mars 2007 suite à la légalisation de l'exercice de l'ostéopathie le 4 mars 2002, les ostéopathes sont des praticiens de première intention, il n'est donc pas nécessaire de consulter un médecin préalablement.

 

 

Quelle est la différence entre un ostéopathe et un kinésithérapeute ?

 

 Le kinésithérapeute conçoit le corps comme une "unité histologique et physiologique, découpée en régions anatomiques indépendantes."  Il recherche les restrictions de mobilité des "mouvements majeurs" (ex: flexion/ extension). Il s'intéresse donc au soma. Les consultations sont prescrites par un médecin qui choisi le type et le nombre de séances (10 à 20). Ces séances coûtent environ 25€ et sont remboursées par la Sécurité Sociale. Les techniques employées par le kinésithérapeute sont les massages, la physiothérapie, les étirements, la musculation et la rééducation proprioceptive et posturale. L'amélioration se ressent dès la fin de la séance.​

 

 L'ostéopathe a une vision globale du corps, "la vie est mouvement" (Andrew Taylor Still). C'est un praticien de première intention, cela signifie qu'il n'exerce pas sur prescription. Pour lui, le lien entre le soma, les viscères et le psycho-émotionnel est important. Pour cela, il recherche les restrictions de mobilité des "mouvements mineurs" (glissements). Ces mouvements sont inférieurs au millimètre mais conditionnent les mouvements majeurs. Un ostéopathe pourra avoir besoin d'1 à 3 séances pour vous traiter. Ces séances coûtent au minimum 50€. Les techniques utilisées par l'ostéopathe sont le thrust (cracking), les techniques fonctionnelles et l'énergie musculaire. Contrairement à la kinésithérapie, les effets d'une consultation peuvent se faire ressentir de façon différentes durant les 3 premiers jours, pour finir par se stabiliser positivement.​

 

 Prenons l'exemple de l'entorse de cheville :Le kinésithérapeute, après avoir évalué l'articulation, renforcera la capacité de mobilisation de cette dernière.L'ostéopathe cherchera les influences possibles du pied, genou, hanche, membre inférieur opposé ou autre. Ensuite il redonnera de la mobilité à la cheville ainsi qu'aux structures influençant sa mobilité.

 

Qu'est-ce qu'un ostéopathe agrée?

 

 Tout d'abord, votre ostéopathe doit être habilité à user du titre d'ostéopathe et être inscrit à la DDASS de son département d'exercice.  Pour justifier de son inscription à l'ARS(anciennement DDASS), il doit pouvoir vous fournir son numéro ADELI.
 Le code ADELI pour les ostéopathes exclusifs est 00 (c'est à dire numéro du département puis 00 puis 5 autres chiffres).
Ensuite, afin de pouvoir exercer l'ostéopathie de manière holistique et de maitriser toutes les techniques de mobilisation (articulaires, myo-fasciales, viscérales et crâniennes),votre ostéopathe devra avoir suivi un cursus long des plus complets. Vous pouvez pour cela vous référer à son école de formation et notamment à son nombre d'heures de formation dans les différents domaines.
 Enfin, de par son règlement intérieur et ses statuts, un ostéopathe membre du Registre des Ostéopathes de France a une formation d'au moins 4000 heures et respecte notamment «la norme de compétence de l'ostéopathe 2004».

 

Cabinet d'ostéopathie Quentin RODRIGUEZ © 2015. Tous Droits Réservés.

  • s-facebook